le régime meditérranéen et facultés cognitives

Le régime méditerranéen ralentirait le déclin des facultés cognitives

13 janvier 2011 – Le régime méditerranéen permettrait de retarder le déclin cognitif chez les personnes âgées, conclut une nouvelle étude américaine1.

À l’aide de questionnaires, les chercheurs ont analysé l’assiette de 3 759 Américains âgés de 65 ans et plus pendant 7 ans. Puis, ils ont mesuré leur degré d’adhésion au régime méditerranéen. Tous les 3 ans, ils ont testé les facultés mentales des participants, comme la mémoire et les mathématiques de base.

Selon leurs observations, plus l’alimentation s’approchait du régime méditerranéen, plus longtemps les capacités cognitives étaient préservées.

Les chercheurs ont procédé par système de pointage pour vérifier l’adhésion au régime méditerranéen. Ils allouaient de 0 à 5 points pour chacune des 11 catégories d’aliments consommés hebdomadairement, soit un maximum de 5 points si les quantités équivalaient au régime méditerranéen. Les participants ont accumulé en moyenne 28 points sur un maximum de 55 points possibles.

Ainsi, les chercheurs ont calculé que pour chaque tranche de 10 points accumulés, les capacités mentales demeuraient plus jeunes de 3 ans. Le même genre d’exercice a été effectué avec le Guide alimentaire américain, mais aucun changement dans les capacités cognitives n’a été observé chez les participants qui suivaient 60 % de ses recommandations.

Les principes de base du régime méditerranéen

Beaucoup de produits céréaliers complets, de poisson, de fruits et de légumes, d’ail, d’oignon, d’épices et aromates.

Utilisation de l’huile d’olive comme corps gras.

Consommation quotidienne de légumineuses, de noix et graines, de yogourt et de fromage.

Consommation limitée de poulet, d’oeufs et d’aliments sucrés.

Très peu de viande rouge.

Apport calorique quotidien raisonnable (de 1 800 à 2 500 calories par jour)